Mon avis sur le Monoprix du Forum des Halles

Mon avis sur le Monoprix du Forum des Halles

Quand Monoprix investit des centres commerciaux majeurs, ce n’est pas pour faire de la figuration.

Dans un Forum des Halles totalement réhabilité et enfin ouvert sur l’extérieur, Monoprix a choisi d’implanter un flagship de presque 3000 m2 sur deux niveaux installé sous la canopée d’une part au niveau -1, et ouvert sur la rue au rez-de-chausée d’autre part. Une position idéale pour capter le gigantesque flux de visiteurs du quartier.

Que retenir de ce magasin ?

  • Le point de vente est avant tout une démonstration du savoir faire de Monoprix en matière de “lifestyle convenience store” à destination des urbains aisés et exigeants. Monoprix propose ici un concept hybride entre un grand magasin de proximité, un supermarché alimentaire bien achalandé et une enseigne de restauration.

Quelques illustrations :

  • Les rayons stratégiques (beauté, parapharmacie, textile, déco de la maison sont traités en shop in shop. Les mobiliers et le visual merchandising sont soignés, à la manière d’un grand magasin ou d’enseignes spécialisées.

  • En matière d’offre alimentaire, les produits frais sont bien théâtralisés au travers de mobiliers robustes et d’un merchandising soigné. Des offres inédites viennent susciter l’achat d’impulsion.

  • Le magasin fait en sorte que les clients puissent rapidement quitter les lieux une fois leurs achats effectués. De nombreuses caisses en libre service et en service assistée jalonnent le parcours clients.

  • Monoprix propose une panoplie de services comme le click and collect et la livraison à domicile, à pied en moins d’une heure, ou en voiture. Le wifi gratuit et accessible sans procédure fastidieuse fonctionne partout.

  • Ce qui frappe aussi c’est le nombre d’employés visibles dans le magasin (et de vigiles également). Dans une industrie où la chasse aux frais généraux est un réflexe conditionné, Monoprix fait le pari qu’introduire plus de personnel pour aider les clients est un bon moyen de les satisfaire et de renforcer l’efficacité générale du point de vente.
  • Dans ce magasin, l’enseigne innove aussi en matière de restauration avec deux espaces distinct installés à l’opposé l’un de l’autre.Au niveau de l’entrée au -1, les clients profite d’une zone avec de grands linéaires réfrigérées en grab and go ainsi que deux stands thématiques : une offre de sushis préparée sur place et un stand « healthy » où jus de fruits frais et fruits découpés ont la part belle. Un buffet et un comptoir café complètent le dispositif. Une salle à manger confortable est également disponible pour une consommation sur place.

Au rez de chaussée côté rue, Monoprix frappe encore plus fort avec une boulangerie/espace de restauration d’environ 200m2 qui vaut le coup d’oeil.

D’élégantes vitrines rectangulaires installées au cœur de la zone mettent en scène une large variété de pâtisseries. Difficile de ne pas craquer.

En ceinture autour des caisses, l’offre de viennoiseries et de sandwiches.

Ici pas de libre service (excepté pour les boissons), il est nécessaire de solliciter un équipier Monoprix avant de passer en caisse. Ce qui provoque un peu d’attente en cas d’affluence. D’autant plus que rien d’indique clairement ce mode d’emploi.

Monoprix joue ici une partition originale et capitalise sur son antériorité. Un « Monoprix, depuis 1932 » est même inscrit sur la faïence en arrière de caisse. Histoire de rassurer encore sur le caractère traditionnel et qualitatif de l’offre. Sans oublier des affichettes mettant en avant la fabrication sur place.

Comptez 7 euros pour un menu classique. Un très bon rapport qualité/prix pour le quartier.

La salle à manger profite de la lumière naturelle apportée par les très hautes surfaces vitrées du Forum des Halles. Plusieurs dizaines de places sont aussi accessibles en terrasse. Dans quelques semaines, lorsque les jardins à l’avant du centre commercial seront ouverts au public, nul doute que la zone extérieure gagnera encore en attractivité.

Vue la forte affluence à l’heure du déjeuner, on constate le bon accueil du public parisien qui trouve dans cet espace boulangerie/snacking une alternative très crédible aux coffee shops de chaine, à commencer par Starbucks. Et bien plus puissant que les Cantines Monop Daily que l’enseigne testent à Paris et à la Défense.

 

En conclusion, on constate que Monoprix continue de renforcer son concept de magasin à destination de la clientèle urbaine et aisée. On savait l’enseigne en pointe en matière de qualité des produits et c’est désormais sur les services et le confort qu’elle entend faire la différence. Bref, fini le supermarché urbain et bonjour le magasin lieu de vie, pertinent et séduisant à toute heure de la journée.