Mon avis sur le Flagship YVES ROCHER à Paris

Mon avis sur le Flagship YVES ROCHER à Paris

Aujourd’hui, direction les Champs-Elysées pour découvrir le tout nouveau flagship de l’enseigne de cosmétique végétale YVES ROCHER. Signé par l’agence de retail design Workshop (voir le site internet de l’agence Ici) à qui l’on doit le concept Lick, le magasin amiral de Yves Rocher se veut une ode à la nature et à l’innovation. Pour l’occasion l’enseigne troque son bandeau vert traditionnel pour une version végétale.

IMG_4578

IMG_4577

Bien sûr, je ne suis pas dans la cible des clients d’Yves Rocher. J’ai donc visité le magasin avec un regard essentiellement “retail”.

J’ai retenu de ma visite, à une heure où les clients sur toute l’avenue sont très peu nombreux, catastrophique effet post 13 novembre 2015 oblige, 6 points majeurs :

  • La boutique est organisée en plusieurs shop in shop thématiques qui valorisent les savoir-faire de la marque : le soin du visage, le soin du corps, la beauté des cheveux et le bain. La signalétique est soignée et efficace. Et c’est heureux car la configuration du magasin est assez accidentée. Elle enchaine de petits espaces reliés entre eux par des couloirs parfois sinueux et souvent étroits ainsi que des escaliers.

IMG_4566

  • Le premier sentiment qui domine, c’est celui d’entrer dans un institut de beauté/spa zen et haut de gamme. Les matériaux sont nobles, les mobiliers sont modernes et merchandising très maîtrisé. Le tout est bien mis en valeur par un éclairage doux et efficace.

IMG_4565

IMG_4564

IMG_4550

  • Le conseil et l’expertise technique des équipes de la marque sont matérialisées par de nombreux espaces “beauty services” où les clientes peuvent essayer les produits et être maquillées par des professionnelles.

IMG_4541

IMG_4555

IMG_4571

  • Le magasin est un hommage vibrant au créateur de la marque ainsi qu’à la culture de l’innovation de l’entreprise bretonne. Un moyen de rassurer la clientèle internationale du magasin et de valoriser un savoir faire reconnu mondialement dans la cosmétique végétale.

IMG_4576

IMG_4575

IMG_4560
IMG_4554

IMG_4549

IMG_4538

IMG_4539

  • Le magasin est très pédagogique. Il multiplie les supports d’information et de communication, pour délivrer du contenu sur les produits et ceux qui les ont crées, ou pour simplement bien mettre en valeur les nouveautés et les innovations.

IMG_4570

IMG_4569

IMG_4567

IMG_4572

  • Des éléments de personnalisation du lieu plus spectaculaires viennent ponctuer la visite dans le but de laisser une empreinte dans la mémoire du visiteur. C’est la raison d’être notamment de ce lustre qui rend hommage au créateur, en mettant en scène la lettre Y, ainsi que de l’habillage végétal qui recouvre certaines parois murales à l’intérieur.

IMG_4561

IMG_4540

IMG_4543

Mon avis en synthèse :

  • Même si le magasin est très designé, il reste volontairement sage. A l’image de la marque Yves Rocher qui a bâti son formidable succès sur un mix de tradition et de technologie et un discours proche des gens. A défaut d’être très original et “edgy”, c’est super clean et rassurant.
  • Le parti-pris muséal du magasin a pour conséquence de pénaliser un peu l’émotion et le caractère marchand du lieu. Centré sur la marque et son évolution au fil du temps, le flagship l’est forcément un peu moins directement sur les clientes et les femmes en général. Mais, gageons que les fans de la marque sont vraiment ravies de découvrir son histoire. Et que cela participe d’une expérience shopping très satisfaisante pour elles.
  • On voit bien que les efforts d’agencement et de personnalisation de l’espace se heurtent à la complexité du lieu. Relativement bas de plafond, ne disposant pas de surfaces généreuses, handicapé par des couloirs étroits et sinueux, le flagship des Champs Elysées n’est sans doute pas le magasin le plus évident pour un tel exercice. Le lustre monumental pâtit ainsi du manque d’espace. Il ne peut pas trôner au milieu du magasin où il aurait pu être être encore plus valorisé. Dommage, mais les designers n’avaient pas d’autre choix.
  • Je pense que le traitement de la façade du magasin aurait pu être un peu plus “botanique” encore. Alors qu’Yves Rocher a, depuis sa création, toujours prouvé son attachement sincère à la nature, j’aurais apprécié une initiative qui aille plus loin dans la végétalisation. Remplacer les lettres de l’enseigne par une composition florale, même éphémère, aurait fait sens. Et cela aurait peut-être susciter l’envie des touristes et des passants de prendre des photos du magasin et de les partager sur le net.
  • De plus, je crois que le rendu aurait été plus puissant si le bandeau végétal avait commencé à droite du lustre (afin de rendre cette oeuvre visible depuis l’extérieur), et si on avait supprimé le visuel “oeil” qui masque lui aussi l’intérieur du magasin.

IMG_4532

A deux pas du magasin, la boutique MAC offre un contrepoint intéressant à la visite du flagship Yves Rocher. Même si le concept du magasin MAC est à présent assez ancien et que la marque a un positionnement marketing tout à fait différent de celui d’Yves Rocher, on voit tout de suite que les volumes et la configuration du lieu permettent plus facilement d’exprimer une personnalité à fort impact.

IMG_4582

IMG_4580

Pour retrouver l’ensemble de mes articles “en immersion”, cliquer sur le lien ICI.