PELOTON révolutionne le fitness connecté

PELOTON révolutionne le fitness connecté

Oubliez le vélo d’appartement que vos parents ont peut-être acheté un jour et sans doute vite remisé faute de motivation dans la durée. La mode est aujourd’hui au “spinning“, un vélo bien plus évolué qui permet de faire des exercices de cardio-traning efficaces et fun. Les salles de sport les plus modernes lui ont une place de choix pour attirer notamment la cible féminine.

spinning

Dernièrement, des salles de fitness se sont même spécialisées à 100% sur le spinning et ont abandonné toute autre activité. C’est ainsi que, suivant les exemples de Soul Cycle ou Equinox à New York, la marque Dynamo Cycling a ouvert à Paris il y a deux ans environ.

2005-2

PELOTON a eu l’idée géniale de surfer sur cette tendance de fond du fitness en incitant ses clients à pratiquer le spinning chez eux, mais en leur offrant l’opportunité d’entrer dans un écosystème complet, qui permet de maintenir dans la durée leur motivation et leur performance. Et de s’assurer donc des revenus réguliers.

Né en 2012 et basé à New York, Peloton est en train tout simplement de révolutionner la notion de fitness de groupe. Finies les contraintes d’agenda pour se rendre à la salle de sport ou les tracas liés au manque de place dans certains cours collectifs. Peloton vous motive à faire du sport en restant chez vous. Mais pas tout seul. En tout cas virtuellement.

Le business model de Peloton est très malin. Inutile d’investir dans des salles de fitness en dur. Mieux vaut consacrer son cash et ses efforts pour construire un modèle économique fondée sur un service en ligne accessible par abonnement. Voyez plutôt.

Peloton vous propose en premier lieu d’acquérir pour un peu moins de 2000 euros un vélo que la marque a inventé dans ses moindres détails, dans le but de satisfaire les sportifs (les sportives essentiellement) les plus exigeants. Equipé de resistance magnétique et d’une courroie synthétique, le vélo permet de régler de manière précise et confortable le degré d’intensité de l’effort à fournir. Mais ce n’est pas tout. Le vélo est équipé d’une tablette géante de 22 pouces, fonctionnant sous android et connectée en wifi, qui permet d’accéder au coeur du dispositif : des cours en streaming vidéo ainsi que des sessions qui regroupent d’autres membres eux-aussi connectés au service.

bike-profile-1162

Screen-shot-2013-04-30-at-7.29.46-PM

Pour accéder au service (et de manière illimitée), il vous en coutera 39 dollars par mois. L’éventail des options offertes (choix du thème de la “course”, choix de l’ambiance musicale, accès à des cours particuliers ou en groupe) permet de fidéliser les 300 000 membres (soit 140 millions d’euros de chiffre d’affaires en un an !) qui ont rejoint la communauté Peloton. Pour alimenter les membres en contenus toujours renouvelés, Peloton s’appuie sur un studio de production interne qui comprend 12 instructeurs qui se relaient pour réaliser des cours et des sessions thématiques.

6y2c17721-edited-res

av_room_desktop_2x

Si Peloton peut s’exonérer d’investir dans des salles de fitness en dur, la marque ne se prive pas d’ouvrir des boutiques/showroom à un bon rythme. Elle en compte déjà une quinzaine à travers le pays, installées sur une centaine de mètres carrés dans des centres commerciaux “prime”. Ces boutiques comprennent des vélos bien sûr mais aussi une panoplie de tenues et d’équipements “lifestyle” qui matérialisent l’appartenance à une communauté de privilégiés et d’accrocs à la performance physique. C’est l’occasion pour Peloton d’engager ses consommateurs en leur faisant toucher du doigt à la fois la qualité des produits vendus à sa marque mais aussi de mieux comprendre, à l’aide des équipes du magasin, comment la communauté fonctionne. La boutique physique comme moteur d’engagement à un programme dématérialisé, on connait la recette. Imparable.

Peloton_215810

1A2C4136.2e16d0ba.fill-735x490

 

Si vous êtes intéressés par la découverte de nouveaux concepts retail, cliquer ICI pour accéder aux articles déjà parus.